[REVIEW] TSOL / Shad

Publié le par OnJay

 

http://tweb90.files.wordpress.com/2010/02/38.jpg

 

Si les Etats Unis sont de façon certaine l'eldorado en matière de Hip Hop, certains autres pays ne sont pas en reste... Notamment leur voisin au Nord, le Canada, d'où sort par exemple le rappeur Classified. Voici maintenant Shad, un autre artiste fort intéressant du pays à la feuille d'érable. Avant l'écoute de "TSOL", jamais je n'avas entendu parler de Shad, mais pourtant il m'a l'air de jouir d'une relative notoriété outre-Atlantique. Bref, c'est donc le 3ème album du bonhomme qui sort dans les bacs en 2010, et autant vous dire que je l'ai trouvé vraiment sympa, d'où cette chronique...


En effet, "TSOL" m'a fait bonne figure lors de la première écoute. Un titre m'avait surtout marqué, "Keep Shining". Un morceau vraiment énorme, à coup sur celui que j'ai écouté le plus cet été. Mais en réécoutant l'album plusieurs fois, on retrouve vraiment de la qualité dans chacun des 13 morceaux qui composent cet opus. Les ambiances s'entremèlent marmonieusement : plutot Soulful sur des morceaux comme "Rose Garden" ou "Keep Shining", tandis qu'un Boom-Bap entrainant s'installe sur "A Good Name" (produit par Classified) ou "Telephone".

 

Shad, quant à lui, tire son épingle du jeu, sur ces prods globalement de bonne qualité. Appuyant sur l'accélateur au moment où il le faut (sur les énergiques "Yaa I Get It" ou "We, Myself & I), mais sachant aussi y aller de façon plus tranquille comme sur "At The Same Time", il prouve ses qualités au niveau de la variation du flow. Il montre aussi qu'il sait écrire tout au long de l'album, que le thème soit égotrip ou plus profond.


Si les ambiances tout au long de l'album sont hétéroclites, cela permet de ne pas se lasser au fil de l'écoute, et le tout sans rien enlever au charme de l'album. On aurait sans doute aimé un featuring bien senti ou deux (car il n'y en a aucun sur "TSOL"),  qui aurait amené un supplément d'intêret à l'album. A part ça, rien de vraiment flagrant à reprocher à cet album. Malgré ça, il manquera tout de même ce petit ingrédient, qui fait qu'on passe d'un album bon à un album excellent. C'est pas grave, on ne crachera sur "TSOL", qui nous fera passer un bon moment à coup sur.

 

[14.5/20]

Publié dans Chroniques - Reviews

Commenter cet article